Puffin yelkouan

Sites :

  • Porquerolles
  • Port-Cros

Thème :

  • Oiseaux (Faune)

Type :

  • Sur la terre

Le puffin yelkouan est un oiseau de mer pélagique qui ne vient à terre que pour se reproduire. L’espèce est endémique de Méditerranée et y hiverne. Elle est présente en France sur les îles d’Hyères, de Marseille, de Corse.

Le Puffin yelkouan (Puffinus yelkouan) est un excellent voilier. Il vole au ras des vagues, alternant vol battu et longues glissades dans les airs. Il se nourrit exclusivement de poissons, crustacés et céphalopodes. Il est capable de plonger jusqu’à 40 mètres de profondeur, mais aussi de pêcher en plein vol, attrapant les proies au passage en plongeant le bec dans l’eau.Il possède des glandes de dessalage développées situées dans les narines tubulaires, lui permettant ainsi d’éliminer le sel en excès : il peut donc boire de l’eau de mer.Il se distingue de son cousin le puffin cendré par une taille plus petite. Il a une envergure d’environ 80 cm pour un poids moyen de 430g. Son bec est noir.Les individus à la recherche d’un endroit pour nidifier ou d’un partenaire arrivent sur les sites de nidification dès de mois le novembre. Les couples déjà constitués retrouvent le même terrier et le même partenaire chaque année.La nuit, ils émettent des sons semblables aux cris d'un bébé. La femelle ne pond qu’un seul œuf par an, entre mars et mai, à même le sol et au fond d’une cavité rocheuse ou d’un terrier composé dans la majorité des cas d’un couloir se terminant par la chambre incubatrice. L’incubation dure 55 jours et est assurée par les 2 parents. Les premières éclosions ont lieu dès le mois de mai. Les parents se relaient tous les 3 à 4 jours. Pendant qu’un des 2 couve ou protège les petits, l’autre part en quête de nourriture. Après quelques jours, les deux parents partent pêcher. Ils peuvent réaliser plusieurs centaines de kilomètres par jour et ne reviennent qu’à la nuit pour alimenter leur oisillon afin d’éviter que ce dernier ne soit repérer par les goélands ou autres prédateurs. Il fait parti des espèces les plus menacées de France, ainsi qu’à l’échelle européenne. Les îles d’Hyères abritent 90% de la population française soit environ 500 couples. De nombreux programmes visent actuellement à rétablir cette espèce victime des prédateurs introduits sur les îles méditerranéenne (chats, rats) et de la destruction de leurs habitats (développement du tourisme côtier, urbanisation du littoral). http://www.puffin-hyeres.org

Espèce protégée au niveau européen (Directive Oiseaux 79/409/CEE-Annexe I).