Oreillard méridional

Sites :

  • Porquerolles
  • Port-Cros

Thème :

  • Mammifères (Faune)

Type :

  • Sur la terre

L’oreillard doit son nom à ses immenses oreilles, véritables radars qui lui permettent de repérer ses proies. Elles sont presque aussi longues que le corps.

L’oreillard méridional (Plecotus austriacus) chasse après la tombée de la nuit à faible hauteur, préférentiellement dans des lisières forestières et dans le feuillage des arbres. Comme toutes les chauves-souris, cette espèce est exclusivement insectivore. Grâce à son vol stationnaire, les oreillards viennent chercher leurs proies directement sur les feuilles. Leur très bonne vue et leur ouïe leur permettent de se dispenser de leur écho-sonar. L’espèce qui est sédentaire ne parcourt que quelques kilomètres entre les gîtes de reproduction et les quartiers d’hiver. Elles hivernent d’octobre/novembre à fin mars début avril. En dehors des périodes de reproduction où les colonies peuvent atteindre plus de 50 femelles, les oreillards sont des animaux généralement solitaires. Leur durée de vie est en moyenne de 15 ans. Les femelles atteignent leur maturité sexuelle durant la deuxième année. La copulation a lieu en automne. Les colonies se rassemblent en avril/mai. La mise bas a lieu à partir de la mi-juin avec la naissance d’un petit par femelle. Les jeunes prennent leur envol durant la deuxième quinzaine de juillet. Les individus se séparent à la fin de l’été et profitent de l’automne pour rechercher de nouveaux gîtes pour passer l’hiver.

Espèce protégée par A.M. du 17/04/81.