Mante religieuse

Sites :

  • Autre
  • Hyères
  • Le Levant
  • Porquerolles
  • Port-Cros

Thème :

  • Invertébrés (Faune)

Type :

  • Sur la terre

La mante religieuse est l’un des plus gros insectes de France. La femelle peut atteindre 75mm, le mâle est plus petit (40 à 60 mm).

La mante religieuse (Mantis religiosa) est généralement d’une belle couleur verte, mais peut aussi être brune ou jaunâtre. Le mâle vole bien, alors que la femelle plus grande et plus lourde ne peut s’arracher du sol, malgré ses grandes ailes. La mante est exclusivement carnivore et peut s’attaquer à tous les insectes ainsi qu’aux araignées qu’elle immobilise dans ses pattes antérieures, appelées pattes ravisseuses, qui se referment comme de véritables mâchoires. Lorsqu’elle a à faire à une proie plus volumineuse et plus forte qu’elle, elle déploie ses ailes et étend ses pattes antérieures prenant une pose spectaculaire, la pose spectrale, qui semble impressionner et même captiver sa proie. Elle l’utilise aussi face à ses congénères qu’elle dévore à l’occasion comme de vulgaires proies. L’issue tragique de l’accouplement pour le mâle est bien connu… Les œufs sont pondus en même temps qu’une masse spumeuse et aérée, donc très isolante, appelée oothèque, d’environ 3 cm de long qui durcit par la suite et servira à les protéger durant l’hiver. Elle est fixée sur une pierre ou une branche basse. Après plusieurs mues, de petites mantes en émergent au printemps. Une oothèque peut contenir jusqu’à 400 œufs, mais de nombreux prédateurs (fourmis, lézards…) attendent les juvéniles dès leur sortie. Cet animal se reconnaît au premier coup d’œil à sa silhouette allongée et à ses pattes antérieures repliées dans une attitude pieuse (d’où son nom), alors qu’il s’agit en fait d’une arme redoutable.

Galerie Mante religieuse