Lézard des murailles

Sites :

  • Autre
  • Hyères
  • Le Levant
  • Porquerolles
  • Port-Cros

Thème :

  • Reptiles et amphibiens (Faune)

Type :

  • Sur la terre

Le lézard des murailles est une petite espèce de lézard très fréquente sur les îles et le massif des Maures.

Le lézard des murailles (Lacerta muralis) présente une coloration très variée en fonction des individus : brun, gris ou verdâtre. Sa face ventrale est plus claire : jaune ou rougeâtre. Les juvéniles et les femelles portent une bande longitudinale continue de couleur brun foncé sur le flanc. Chez les mâles, cette ligne se présente sous forme de taches noires dispersées. Les lézards subissent des mues régulières. Son corps est entièrement couvert d’écailles. Cette peau est fragmentée et non d’une seule pièce comme chez les serpents. Sa queue se casse facilement par autotomie, lui permettant ainsi d’échapper à ses prédateurs. L’extrémité perdue continue à s’agiter, ce qui constitue un leurre vis-à-vis de l’attaquant. Une queue de remplacement repousse progressivement mais elle est dépourvue d’écailles. Le lézard des murailles affectionne les vieux murs, les tas de pierres et les rochers. Il se nourrit d’insectes, d’araignées, de vers de terre, de criquets, de grillons…Son système reproductif est de type ovipare. L’accouplement à lieu au printemps. La femelle dépose les œufs dans un trou creusé dans le sol ou sous une pierre. La ponte est constituée de 2 à 10 œufs blancs. La durée d’incubation est liée aux conditions climatiques et de l’exposition du lieu de la ponte, soit de 6 à 11 semaines. La maturité sexuelle est généralement atteinte à l’âge de 2 ans. La longévité est en moyenne de 4 à 6 ans.