Chêne-liège

Sites :

  • Autre
  • Hyères
  • Le Levant
  • Porquerolles
  • Port-Cros

Thème :

  • Arbres et arbustes (Flore)

Type :

  • Sur la terre

Le chêne-liège se reconnaît aisément par son tronc recouvert d'une écorce épaisse de liège, très inégale.

Le chêne-liège (Quercus suber) ne pousse que sur sols siliceux. Il recouvre en grande partie le sud du massif des Maures. Depuis l'Antiquité, l'écorce est utilisée pour son liège -bouchons, plats- et, depuis peu, comme matériau isolant. Le premier écorçage, appelé "démasclage", intervient dès que le tronc atteint 70 cm de circonférence à 1,30 mètre du sol et sur un arbre qui a entre 20 et 25 ans. Ensuite, la levée du liège de reproduction ou "liège femelle" peut se faire tous les 5-15 ans. La durée de vie de l'arbre est d'environ 150 ans, ce qui permet 10 à 20 levées. Il résiste bien aux incendies et au gel si on n'enlève pas le liège.