Paul Signac

Thème :

  • Personnages

Père fondateur du pointillisme et du divisionnisme, Paul Signac est un talentueux peintre dont les œuvres ont inspiré et continuent d'inspirer beaucoup d'artistes peintres.

Né à Paris le 11 novembre 1863, Paul Signac est un peintre paysagiste français proche, à l’instar de Théo van Rysselberghe et d’Henri-Edmond Cross, du mouvement libertaire. Il est, avec le célèbre peintre et dessinateur Georges-Pierre Seurat, à l’origine du pointillisme. Il s’agit, en effet, d’un mouvement pictural qui consiste à peindre une surface par juxtaposition de peinture de couleurs primaires et de couleurs complémentaires. Paul Signac est également le créateur de la technique du divisionnisme, une variante du pointillisme qui se caractérise par l’utilisation de points de peinture et ne se concentrant pas forcément sur la séparation des couleurs.

La rencontre de Paul Signac avec la peinture s’est, en effet, faite dans l’atelier de l’artiste peintre, graveur et homme politique Emile Bin en 1882 à Montmartre. Autodidacte, il prend son indépendance et se perfectionne seul sous l’influence des impressionnistes. En 1883, il fit la connaissance de Georges Seurat avec qui il fonde la Société des artistes indépendants, une association née de la volonté de plusieurs artistes de s’affranchir du diktat du Salon officiel de Paris en proposant au public des œuvres que celui-ci a rejetées.

Paul Signac se liera également d’amitié avec Van Goth peu de temps avant que celui-ci ne se suicide.

Impartial, au-dessus des écoles, souple et convivial, ami des uns et des autres, il est élu en 1908 à la tête de la présidence de la Société des artistes indépendants. Paul Signac devient alors l’un des peintres les plus célèbres de son temps et la plupart de ses paires dont le grand Henri Matisse et le peintre nabi Maurice Denis, faisaient une sorte de pèlerinage chez lui à Saint-Tropez.

Amoureux de la voile, Paul Signac a également effectué de nombreux voyages navigant un petit bateau vers presque tous les ports de France. De ses différents voyages, il ramena d’impressionnantes esquisses d’aquarelles colorées, inspirées de la nature. Il peignit alors à partir de ces croquis de grandes toiles soigneusement élaborées à la manière d’une mosaïque avec de petits carrés et de minuscules points multicolores. À la peinture à l’huile ou à l’aquarelle, Paul Signac réalisa de nombreux gravures, croquis et lithographies.

Le 15 août 1935, l’artiste peinture politiquement anarchiste rendit l’âme des suites d’une longue maladie, laissant derrière lui une œuvre importante constituée de toiles méditerranéennes, de paysages sans figure humaine, etc.