Joan et Ptiluc : Humour et dessin au service de l'écologie.

Sites :

  • Porquerolles
  • Port-Cros

Thème :

  • Personnages

Joan et Ptiluc sont deux dessinateurs qui ont collaboré avec le Parc national de Port-Cros pour la création de l'ouvrage "Tous Ambassadeurs de notre Nature".

Le Parc national de Port-Cros, Joan et Ptiluc se sont rencontrés pour la première fois à un festival de bande dessinée en 2005. Cette rencontre marquait la naissance d’une collaboration entre ces deux artistes de talent dont l’humour et la joie de vivre sont intarissables et le Parc.

Dès 2006, le Parc national de Port-Cros sollicite le génie des deux artistes pour un projet pédagogique dont le but est de sensibiliser les populations aux éco-gestes tout en gardant un registre humoriste. Il s’agissait donc, comme le préconisait Molière, de « faire rire les honnêtes gens tout en faisant de son mieux pour attaquer et ainsi corriger les vices de son époque ».

Avec leur crayon, Joan et Ptiluc ont donc mis en scène avec humour, des comportements de la vie quotidienne qui nous paraissent insignifiants et qui ont pourtant des impacts considérables sur l’environnement. Mais que savons réellement de ces deux artistes qui ont contribué à l’ouvrage « Tous Ambassadeurs de notre Nature » sorti à l’occasion du cinquantenaire du Parc national de Port-Cros en 2013 ?

Petite présentation de Ptiluc

Né le 29 décembre 1956 dans la ville de Mons, Luc Lefebvre alias Ptiluc est un talentueux illustrateur et scénariste de bande dessinée qui a très tôt manifesté son intérêt pour les dessins. Durant son enfance, il passera le plus clair de son temps à crayonner les marges de ses cahiers d’illustrations. A 19 ans, Ptiluc comprit que le dessin était l’univers dans lequel il voulait évoluer. Autodidacte, il laisse libre court à son inspiration et son humour parfois cynique et accouche des œuvres comme Face de rat, Ni Dieu, ni bête, Pirat’s, Amours volatiles, etc.

Qui est Joan ?

Joan Spiess est né le 16 novembre 1963 à Mulhouse. En 1981, il entre à  l’école des Beaux Arts où il s’initiera en cinq ans aux mystères des Arts plastiques. Il participe à son premier festival de bande dessinée d’Angoulême en 1987 et crée en 1988 la petite Lucie.

La petite Lucie est, en effet, un personnage attachant et loufoque qui devient rapidement une vedette du magazine Spirou où elle fait ses classes dans la section jeux depuis bientôt vingt ans.

Mais, poussé par l’envie de faire autre chose et de voyager, Joan délaissera la bande dessinée pendant un moment pour s’adonner à la décoration de salon de coiffure, aux fresques murales etc.

De retour à la bande dessinée, il enchaine les collaborations, travaille avec de célèbres dessinateur tels que Harty, Ptiluc…, et fait paraître aussi bien titre individuel que collectif des ouvrages comme Retour à Manivelle, le Psikopat, Fluide Glacial, la vie trépidante de Tête de veau, Vinaigrette, etc.