Frédéric Mistral

Site :

  • Port-Cros

Thème :

  • Personnages

Frédéric Mistral, à l’état civil Joseph Etienne Frédéric Mistral, est originaire du département des Bouches-du-Rhône comme le laisse imaginer d’ailleurs son nom de famille.

Né le 8 septembre 1830 à Maillane, il est un lexicographe et écrivain français qui fut à la fois membre de l’Académie de Marseille et Maître ès-jeux de l’Académie des jeux floraux de Toulouse. Son imagination fertile, sa recherche d’originalité et son amour pour la poésie lui permettront d’obtenir le prix Nobel de littérature pour son œuvre Mirèio le 10 décembre 1904.

A travers ce chef-d’œuvre poétique, l'auteur montre son attachement pour sa province et son dialecte en écrivant Mirèio entièrement en Occitan.

Une poésie au service de la promotion de la culture provençale

Toute sa vie, Frédéric Mistral va œuvrer à la restauration de la langue d’Oc qu’il qualifie de langue naturelle et historique. A l’instar des troubadours, il chante les merveilles de la Provence et décrit ses beaux paysages. Dans son Anthologie poétique, Calendal ou encore les îles d’or, le poète dépeint avec amour la beauté des îles de Port-Cros et de Porquerolles, qu’il a découvertes lors des grands jeux floraux du Félibrige de 1885.

En 1906 dans Paysages et Sentiment, il réitère son amour pour les îles d’or dont la seule vue ferait battre son cœur comme le montre si bien le passage ci-après: « Mon cœur tressauta, lorsque j'entrevis les belles ombres que faisaient dans le lointain les îles d'Hyères. De douces rêveries le long des sables, pendant des jours d'espoir aveugle encore, revolèrent dans mon souvenir. »