Le circuit du Levant

2h

Site :

  • Porquerolles

Thèmes :

  • Patrimoine naturel (Circuits de randonnée)
  • Patrimoine naturel (Sentiers de randonnée)

Type :

  • A vélo

Le circuit du Levant vous conduit vers l’est de l’île de Porquerolles à la rencontre des ambiances les plus sauvages.

Il vous guide pour reconnaître les habitats et les espèces animales et végétales, des plus connues aux plus insolites et pour déceler les plus anciens vestiges d’activités humaines.  Ce circuit comprend huit stations avec pour point de départ la Place d’Arme:

Station 1 : la pointe Béarlieu

Longez le débarcadère jusqu’à l’anse extérieur du port. Derrière les commerces, sur la droite, une rampe mène à la Pointe Béarlieu. L’attaque est raide, mais courte. La piste redescend vers l’est et débouche sur le carrefour de la Courtade, qui marque la frontière entre le village et la plaine du même nom.

L’allée court maintenant sous les pins, juste après la fourche qui conduit au Mont des salins, juste avant le pont, prenez le premier chemin vers la plage de la courtade.

 

Station 2 : Canyon et plage de la Courtade

Rejoignez la piste. Sur la droite à la clairière du Pin de Charles, la tradition veut que les mariés sautent par-dessus la borne de pierre blanche sur le talus à droite, pour vivre heureux. Le pin a disparu depuis longtemps, mais la tradition se perpétue.

Après l’embranchement du Lequin, un panneau vous indique à main gauche le fort de l’Alycastre.

 

Station 3 : le fort de l’Alycastre

L’architecture en étoile à huit branches du fort de l’Alycastre ne détonne pas en ces lieux, car elle est pour l’essentiel construite avec des matériaux prélevés sur place. Les galets pilés des enduits et les morceaux de quartz qui protègent les murs de schiste proviennent des plages. Ce curieux château de sable, bâti au 17e siècle, est ainsi peu visible de la mer. Pour résister aux boulets de canon, les murs nord ont presque quatre mètres d’épaisseur.

Reprenez la piste principale et prenez à gauche vers la plage de Notre Dame.

 

Station 4 : Le belvédère de Notre Dame

Retrouvez la piste jusqu’à la plaine de Notre Dame. À la lisière de la forêt et des cultures, tournez à droite.

Le long du chemin, quelques chênes lièges, rares sur l’île, témoignent d’une ancienne production de liège, aujourd’hui révolue. Le bord de la piste a été débroussaillé pour limiter la propagation d’un feu éventuel. On y trouve, ici et là, les buissons grêles, fleuris de jaune au printemps, du genêt à feuilles de lin. Cette espèce héliophile profite de ces éclaircies favorables à son développement. Porquerolles compte l’une des plus belles populations françaises de cette espèce.

Au centre de la plaine, vous trouverez un carrefour. De là, vous pourrez vous rendre directement au fort de la Repentance vers la droite, ou faire un détour à l’anse de la Galère, avant de rejoindre le fort. Attention, le chemin de la Galère est long et difficile car il pénètre les terres les plus retirées. Ne surestimez donc pas vos forces et comptez au minimum trois quarts d’heure supplémentaires.

 

Station 5 : L’anse de la Galère

Parvenus dans l’anse de la Galère, une vue splendide récompense l’effort. Au premier plan, les îlots du Grand et du petit Sarranier. Vers l’est, Port-Cros, l’île forêt, se révèle enfin.

Pour le fort de la Repentance, retournez au carrefour de la plaine. Vous allez emprunter une côte soutenue qui débouche au col de la Repentance. Poursuivez à droite, en montant après le petit ouvrage habillé de pierres sèches. Une borne militaire, située à droite de la piste, à une centaine de mètres du col, sert à repérer le point d’observation. Stationnez votre vélo une cinquantaine de mètres plus en avant.

 

Station 6 : Le fort de la Repentance

De la crête, la vue embrasse un panorama sur 360° : Porquerolles dans son ensemble, avec la succession des cinq chaînons élevés, couverts de forêt, séparés par quatre plaines dévolues à l’agriculture.

Retournez sur vos pas jusqu’au petit village de pierre sèche, puis empruntez la descente vers la Courtade. Elle débouche sur une route goudronnée. Tout de suite après, prenez à gauche et contournez les parcelles en friche puis les vignes, en lisière de la forêt.

Prenez le second chemin sur la gauche, descendez jusqu’à l’embranchement en limite des vignes. Remisez les vélos pour suivre le sentier à gauche, vers la calanque de l’Oustaou de Diou.

 

Station 7 : la calanque de l’Oustaou de Diou

Comme une brêche dans la côte sud, la calanque ouvre sur les eaux profondes de la pleine mer. Oustaou de Diou signifie la maison de Dieu et rappelle l’existence d’une ancienne chapelle en cet endroit.

Reprenez vos vélos et longez la parcelle de vigne jusqu’à l’embranchement qui conduit par une côte ombragée au carrefour des quatre chemins. Traversez-le et continuez en face jusqu’au fort Sainte-Agathe.

 

Station 8 : Le fort Sainte-Agathe

Vers 1530, François 1er commande la construction du fort Sainte-Agathe pour protéger les insulaires. Imposante, la bâtisse fut à la fois château du village et place forte.

Classé monument historique, le fort Sainte-Agathe, remis au Parc national de Port-Cros, abrite une exposition.

Au sommet de la tour et dans les murs d’enceinte, les meurtrières sont autant de points de vue sur un paysage aujourd’hui pacifié. Son observation attentive, entre plaine de la Courtade et plaine du village, vous éclaire sur les principes de l’aménagement de Porquerolles.