Suivi d’une population de Paramuricea clavata (Risso, 1826) (Cnidaria, Octocorallia, Gorgonacea) dans le parc national de Port-Cros (Méditerranée, France): Comparaison des états 1992 et 2004 sur le site de la Galère

2005

Sites :

  • Mer
  • Porquerolles
  • Port-Cros

Thème :

  • Faune marine (Sciences de la vie)

Type :

  • Article

Le recensement et l’évaluation de l’état (taux de nécrose des colonies) de la population de Paramuricea clavata de la dorsale de la Galère (22-30m) ont été effectués en 1992 et répliqués en 2004 suivant le même protocole.

Les effectifs globaux et la densité des colonies vivantes (taux nécrose <100%) n’ont pas varié entre 1992 et 2004, mais la densité des colonies mortes a nettement augmenté. Il y avait en 2004 une forte augmentation du nombre de colonies juvéniles (H < 10cm: x7) et une diminution des grandes colonies (H > 60cm: x2). En conséquence, entre 1992 et 2004, la hauteur moyenne des gorgones avait diminué de 26% pour les colonies vivantes et de 36% pour les colonies sans nécrose. Globalement, le taux moyen de nécrose n’avait pas changé significativement, mais le nombre de colonies très nécrosées (80-99%) avait fortement augmenté (x5) en 2004.

La plus forte augmentation du taux de nécrose était observée chez les gorgones de taille moyenne (31-60cm). En 2004, le taux moyen de nécrose était significativement supérieur dans la part la moins profonde de la population (≤ 26m). La biomasse moyenne a chuté de 45% entre 1992 et 2004. La dégradation de l’état de cette population de P. clavata avait commencé en 1992 et la forte aggravation constatée en 2004 malgré un bon recrutement est attribuée à l’anomalie thermique de l’été 1999, qui a provoqué une mortalité massive de nombreux invertébrés marins en Méditerranée nord-occidentale.

Informations

Premier auteur
HARMELIN, Jean-Georges; GARRABOU; Joaquim
Éditeur
Parc national de Port-Cros
Nombre de pages
17
Nom de la revue
Scientific Reports of Port-Cros national Park
Référence
2005 - 21: 175-191