Restauration écologique de la Réserve intégrale de l’île de Bagaud (Parc national de Port-Cros, Var, France) et “état zéro” des suivis scientifiques : synthèse méthodologique

2012

Site :

  • Autre

Thèmes :

  • Faune terrestre (Sciences de la vie)
  • Flore terrestre (Sciences de la vie)

Type :

  • Article

Mots-clés: restauration écologique, éradication, espèce invasive, Carpobrotus spp., Rattus rattus, protocole scientifique, îles d’Hyères, Parc national de Port-Cros.

L’île de Bagaud dans l’archipel des îles d’Hyères (Var, France) est une Réserve intégrale dépendant du Parc national de Port-Cros. Elle est soumise à deux perturbations majeures d’origine anthropique, les invasions des griffes de sorcière (Carpobrotus spp.) et du rat noir (Rattus rattus), deux espèces exotiques connues pour leurs effets particulièrement néfastes sur la flore et la faune des écosystèmes méditerranéens. Dans un butde conservation de la biodiversité insulaire, et pour permettre à l’île de Bagaud de jouer pleinement son rôle de sanctuaire biologique, le Parc national de Port-Cros a lancé un programme décennal de restauration écologique qui implique l’éradication de ces espèces invasives.

Outre les actions d’éradication, le programme prévoit l’établissement préalable d’un “état zéro” de la faune et de la flore, puis le suivi post-éradication d’un panel de taxons indigènes sur un pas de temps décennal selon des protocoles standardisés, légers et facilement reproductibles. Les actions d’éradications bénéficient de méthodologies précises mises au point par des études de faisabilité, des expérimentations préalables de restauration in-situ, et des conseils d’experts. Un guide méthodologique scientifique et technique relatif à la mise en oeuvre d’actions de restauration écologique au sein d’écosystèmes méditerranéens sera réalisé à l’issue de ce projet de longue haleine.

Informations

Premier auteur
PASSETTI, Aurélie; ABOUCAYA, Annie; BUISSON, Elise; et al.
Éditeur
Parc national de Port-Cros
Nombre de pages
24
Nom de la revue
Scientific Reports of Port-Cros national Park
Référence
2012 - 26:149-171