Restauration écologique de l'îlot de Bagaud

2012

Site :

  • Port-Cros

Thèmes :

  • Ecologie/Développement Durable
  • Education à l'environnement
  • Faune terrestre (Sciences de la vie)
  • Flore terrestre (Sciences de la vie)
  • Partenariat international

Type :

  • Rapport, étude, note technique

Colonisé par les rats noirs et les « griffes de sorcières », l'îlot fait l'objet d'un vaste programme scientifique, associant gestion et recherche. Bagaud, qui compte aujourd'hui parmi les trois îlots de Port-Cros classés en réserves intégrales offre un champ d'étude privilégié sur les espèces végétales et animales invasives. Sa restauration écologique est une opération pilote en Méditerranée.

Le projet de restauration a été élaboré par le Parc national de Port-Cros et son partenaire scientifique, l'Institut méditerranéen d'écologie et de paléoécologie (IMEP devenu l'IMBE) de l'université d'Aix-Marseille, en association avec des bailleurs de fond privés (la Fondation d'entreprise Total). Cette initiative pilote, unique en Méditerranée, conduite sur 10 ans a commencé en 2011. L'îlot constitue un atelier pour différents programmes scientifiques de pointe qui suivront ce processus de restauration écologique : ils serviront de points de repères aux opérations de ce type à venir en Méditerranée. Cette opération s'intègre au programme Petites îles de Méditerranée (PIM2 ) qui fédère déjà plusieurs sites en Corse, en Sardaigne, à Malte, en Tunisie.-----------------------------Réserve intégrale1: Qu'est-ce que c'est ?C'est un espace soustrait à l'activité humaine quotidienne. Ce "laboratoire à ciel ouvert" sert à étudier la nature en dehors des interventions directes de l'homme. C'est un lieu d'étude, fait pour mesurer des évolutions en comparaison avec d'autres sites. Qu'est-ce qu'on y fait ?Les seules activités qui s'y déroulent sont des travaux scientifiques d'inventaires, de mesures, de comptages, de constats et de suivis. Toutes ces actions se font en continu dans le meilleur respect de l'environnement, suivant un programme établi par le Conseil scientifique du Parc national.Le but de la réserve est d'être un territoire de référence comparable à des milieux semblables. Peut-on y aller ?Surtout pas ! L'accès est strictement interdit sauf aux scientifiques qui étudient le site avec une autorisation temporaire délivrée par le directeur du Parc national. Y-a-t-il d'autres réserves intégrales ?Celle du Lauvitel, dans des Écrins a été la première créée dans un parc national français. Cette forme de protection est rare en Europe. En 2007, trois ilots ont été classés en réserve intégrale dans le Parc national de Port-Cros . Qui s'en occupe ?Le Parc national est le gestionnaire des réserves intégrales. Le Conseil scientifique du Parc national pilote les études à réaliser. Les gardes-moniteurs assurent le contrôle, participent aux suivis scientifiques avec les scientifiques.PIM 2 :http://www.initiative-pim.org/s.IMBE : http://www.imbe.fr/

Informations