Philippe Tailliez, de la Marine nationale au Parc national de Port-Cros

2013

Site :

  • Autre

Thème :

  • Sciences humaines

Type :

  • Article

Philippe devint très vite un excellent nageur au contact de son père qui pratiquait toutes sortes de nages.

Il s’intéresse aux techniques de la plongée en apnée utilisées par les polynésiens lors de leur pêche aux nacres perlières. Il s’entraîne comme eux à retenir sa respiration, et réalise d’honorables distances, en restant à quelques mètres sous la surface.

En première année de l’École navale à Brest en 1924, il faisait partie de l’équipe de natation et de water polo. Mais pourquoi avoir choisi la marine: «par vocation peut être, par amour de la mer sûrement, compagne de mon enfance, pour suivre les traces d’un père dont les récits de campagne en Extrême Orient et dans le Pacifique m’avaient beaucoup marqué » (Tailliez, 1984).

Informations

Premier auteur
VICENTE, Nardo
Éditeur
Parc national de Port-Cros
Nombre de pages
10
Nom de la revue
Scientific Reports of Port-Cros national Park
Référence
2013 - 27:109-118