Le professeur Roger Molinier, ancien président du Conseil Scientifique du Parc National de Port-Cros

2013

Site :

  • Autre

Thème :

  • Sciences humaines

Type :

  • Article

L’un de nous (Charles-François Boudouresque) a rencontré pour la première fois Roger Molinier en automne 1960. ‘Rencontré’ est un abus de langage: récent détenteur du baccalauréat, il se sentait un peu perdu et intimidé, parmi 600 autres étudiants, dans l’immense ‘Grand Amphithéâtre’ de la Faculté des Sciences, à Marseille.

C’était le premier cours. Un homme en blouse blanche est entré par le haut de l’amphithéâtre, a descendu d’un pas rapide les marches de l’allée centrale et a commencé son cours par des mots d’encouragement et d’espoir; pour résumer, il nous disait que nous avions un avenir, un rôle important, et qu’une place dans la société nous attendait si nous savions la vouloir.

C’était Roger Molinier. Puis il commença son cours de biologie végétale,un titre qui peut paraître désuet aujourd’hui. Mais il parlait avec tant d’enthousiasme, de conviction, de clarté, qu’il transportait ‘l’amphi’ aux frontières de la Science.

Il fut l’un des meilleurs pédagogues de la Faculté des Sciences de Saint-Charles, puis de celle de Luminy. Et cela jusqu’au dernier jour ; c’était un matin de janvier 1988, dans l’amphi n°5 de Luminy; les étudiants étaient émus jusqu’aux larmes ; peu d’enseignants, pour leur départ à la retraite, ont eu droit à un adieu aussi affectueux de la part de leurs étudiants (Boudouresque, 1992).

Informations

Premier auteur
BOUDOURESQUE, Charles-François; OLIVIER, Jannick
Éditeur
Parc national de Port-Cros
Nombre de pages
7
Nom de la revue
Scientific reports of Port-Cros national Park
Référence
2013 - 27:67-73