Le Parc national de Port Cros et l'Université de Toulon s'associent pour renforcer leur coopération scientifique

2017

Type :

  • Communiqué de presse

Eric BOUTIN, Président de l'Université de Toulon ,
Isabelle MONFORT, Présidente du conseil d'administration et Marc DUNCOMBE Directeur du Parc national,
signeront une convention de partenariat pour les 3 prochaines années
Vendredi 8 septembre 2017, 11 h au Castel sainte Claire, Hyères

Cette convention vise à renforcer la coopération scientifique entre le Parc national et l'Université de Toulon dans les domaines suivants :

  1. la réalisation d’études
  2. la systématisation des échanges d’informations et de documentation en lien avec les projets développés en commun,
  3. la coordination de projets en réponse aux appels régionaux, nationaux et européens,
  4. la publication d’articles et de communications scientifiques dans des colloques, pendant la durée de la Convention,
  5. la mobilité et l’échange de personnel et de stagiaires et
  6. la mise à disposition de matériel,

En accord avec la stratégie scientifique du Parc national de Port-Cros, les projets scientifiques communs portant notamment sur des thématiques pluridisciplinaires sont les suivants :

  • la connaissance, le suivi permanent et la gestion des habitats, des espèces et des usages sur l’ensemble des espaces terrestres et marins du Parc national,
  • la recherche, la conception de projets de développement durable dans les composantes de l’aménagement, la gestion et de l’animation durable des territoires terrestres et marins dans l’aire d’influence du Parc national,
  • le développement d’une approche systémique et pluridisciplinaire pour la promotion de la gestion intégrée du littoral,
  • la recherche et l’accompagnement d’un mode de gouvernance fondé sur la concertation avec les acteurs locaux,
  • l’accompagnement de ces projets sur le territoire,
  • la recherche sur les impacts des activités humaines,
  • la connaissance des effets du changement global sur les espèces, les habitats et la société,
  • la mise en réseaux des connaissances et la promotion des échanges entre les chercheurs universitaires et les gestionnaires d’espaces protégés méditerranéens,
  • Le développement de nouvelles technologies dans le respect des normes écologiques,
  • la gestion des risques.

Informations