La gestion des dépôts marins sur les plages sur l’île de Porquerolles, située en zone cœur du Parc national de Port-Cros (Provence, France)

2015

Site :

  • Porquerolles

Thème :

  • Ecologie/Développement Durable

Type :

  • Article

Mots clés : gestion, plage, macro-déchets, bois flottés, collecte de déchets

Le Parc national de Port-Cros (PNPC) gère les plages de l’archipel de Port-Cros et de l’île Porquerolles, dans la zone cœur du Parc national. Ces plages, ainsi que les laisses de mer, les dunes et la végétation d’arrière-plage, constituent des habitats fragiles à grande valeur patrimoniale. Elles sont en outre fréquentées par de nombreux visiteurs et jouent à ce titre un rôle important dans l’économie du tourisme. Les courants et les tempêtes apportent sur ces plages, puis remportent en partie, des dépôts d’origine naturelle et anthropique. Les dépôts naturels sont principalement constitués par des feuilles mortes de Posidonia oceanica, qui contribuent à protéger la plage contre l’érosion, et par des bois flottés naturels (non travaillés par l’Homme), qui supportent une faune spécifique. Ces dépôts ne sont pas des déchets. Arrière-plage, dune, plage et fonds côtiers constituent des milieux transitoires pour ces dépôts, qui passent fréquemment de l’un à l’autre, ce qui implique une gestion globale, pas seulement spécifique à chaque milieu. Les dépôts anthropiques sont principalement constitués par des plastiques et des bois travaillés par l’homme (planches par exemple) ; ce sont des déchets. La gestion des plages par le PNPC doit concilier la préservation de milieux fragiles, la lutte contre l’érosion des plages, l’enlèvement des déchets, les attentes des visiteurs et la pédagogie. A Porquerolles, 4 types de traitement des bois flottés naturels sont appliqués selon les plages et les secteurs de côte, et modulés en fonction des saisons, depuis l’absence de tout enlèvement jusqu’à l’enlèvement complet. Les feuilles mortes de P. oceanica sont laissées en place, sauf un cas particulier, et dans ce cas déplacées manuellement. Enfin, les déchets, d’origine anthropique, sont partout enlevés manuellement. L’information du public, grâce à des panneaux explicatifs de la gestion des plages, facilite son acceptabilité. L’équilibre réalisé entre d’une part préservation des espèces et des habitats, d’autre part accueil et information du public, s’est mis en place progressivement, au cours de plusieurs décennies. Il a vocation à continuer à évoluer, afin d’améliorer les pratiques et réagir au mieux face aux événements climatiques.

Informations

Premier auteur
SERANTONI, Éric
Éditeur
Parc national de Port-Cros
Nombre de pages
13
Nom de la revue
Scientific Reports of Port-Cros National Park
Référence
2015 - 29:223-235