L’évaluation de la valeur économique des parcs nationaux, en particulier du Parc national de Port-Cros: un exercice nécessaire mais délicat

2013

Sites :

  • Porquerolles
  • Port-Cros

Thème :

  • Sciences humaines

Type :

  • Article

Mots-clés: évaluation économique, évaluation monétaire, valeur économique totale, valeur intrinsèque, valeur patrimoniale, valeur instrumentale, service écosystémique, espace protégé, aire protégée, parc national, méthode des coûts de transport, analyse coûts-bénéfices.

L'évaluation économique et monétaire d'actifs naturels comme les parcs nationaux est une démarche justifiée par la nécessité pour leurs gestionnaires de trouver de nouveaux terrains de dialogue avec les acteurs du territoire dont les modes de raisonnement habituels recourent en grande partie à l'économie. En effet, pour échanger avec leurs différents interlocuteurs, ces gestionnaires doivent mobiliser au moins quatre registres de valeur différents. L'étude des éléments de valeur du Parc national de Port-Cros conduite par Parcs nationaux de France et l'établissement du parc national montre que les coûts de gestion de cet espace protégé sont largement compensés par l'ensemble des bénéfices monétaires et non monétaires identifiés par l'étude, dont on sait pourtant qu'ils sont considérablement sous-évalués. On montre en effet que les dépenses locales des visiteurs de Port-Cros et Porquerolles sont près de 19 fois supérieures aux coûts de gestion consentis par l'Etat pour la protection du parc national.

Le ratio bénéfices/coûts atteint même 92, si l'on prend en compte les évaluations les plus défavorables de certains bénéfices non monétaires tels que les services écosystémiques, les services récréatifs et la valeur patrimoniale pour les habitants de la région. Il est cependant important d'être conscient que l'exercice de monétarisation des biens naturels conduit implicitement à intégrer et prendre à son compte des représentations et des structurations propres à l'économie qui sont loin d'être évidentes en écologie et posent même de réels problèmes conceptuels: il s'agit notamment du caractère monodimensionnel des évaluations, des limites de la connaissance écologique, de la difficulté à cerner clairement les objets naturels à évaluer, de la question de l'équivalence monétaire, de l'absence de prise en compte du caractère irréversible de certains changements des écosystèmes, de l'insuffisante intégration du futur, du caractère supposé linéaire de la fonction de valeur et de l'insuffisance de la boîte à outils économiques pour conduire des évaluations de manière opérationnelle.

Informations

Premier auteur
LANDRIEU, Gilles
Éditeur
Parc national de Port-Cros
Nombre de pages
38
Nom de la revue
Scientific Reports of Port-Cros national Park
Référence
2013 - 27:377-414