L’engagement des pêcheurs dans les aires marines protégées de Méditerranée un élément clé du succès de la gestion de la pêche artisanale

2014

Site :

  • Mer

Thème :

  • Ecologie/Développement Durable

Type :

  • Rapport, étude, note technique

La pêche artisanale en Méditerranée représente environ 86% des 42 000 bateaux de pêches recensés dans la région. Bien qu’elle soit en déclin et insuffisamment prise en compte aux niveaux scientifique et politique, elle garde un rôle social, économique et écologique essentiel, y compris dans les pays européens. La pêche artisanale fournit environ 100 000 emplois directs en Europe. En Europe, une définition opérationnelle de la pêche artisanale sur la base d’une longueur totale des navires inférieure à 12 m a été proposée.

L’objectif de cette publication est de montrer comment la création et la co-gestion d’aires marines protégées côtières (AMP) en Méditerranée, impliquant des pêcheurs dès le début du processus, a abouti à des exemples de coexistence réussie entre les intérêts des pêcheurs et ceux de la conservation du milieu marin, comme dans l’AMP de Torre Guaceto en Italie, la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio, la Réserve Naturelle de Scandola, le Parc National de Port-Cros, le Parc Marin de la Côte Bleue en France ou encore la Réserve de Pêche des Columbretes en Espagne. Dans ces sites, les efforts de conservation ont abouti à des rendements de pêche stabilisés ou en augmentation, comme le confirment les séries de données scientifiques sur plusieurs années. Ces résultats encourageants doivent maintenant être démontrés dans une plus large proportion des centaines d’AMP côtières existant en Méditerranée.

Cette approche constitue l’une des solutions permettant d’avancer vers des pêcheries durables en Méditerranée et d’autres parties du globe. Mais pour atteindre cet objectif, la pêche artisanale en Méditerranée doit bénéficier d’une reconnaissance et d’un soutien accrus. Un cadre légal adapté reconnaissant et légitimant le rôle, les droits et les responsabilités des pêcheurs artisanaux doit être développé et mis en œuvre à l’échelle de la Méditerranée. Des mesures en faveur de la pêche artisanale ont été proposées dans la dernière réforme de la Politique Commune des Pêches de l’UE, comme l’exemption du système de concessions de pêche transférables, des mesures financières et plus particulièrement, la mise en place de comités de co-gestion des ressources marines à travers lesquels les pêcheurs peuvent prendre des décisions concernant la gestion des stocks sur une base d’égalité avec les responsables politiques et scientifiques.

La Commission Générale des Pêches pour la Méditerranée s’est également engagée dans le sens d’une meilleure intégration des pêcheries artisanales dans la région en organisant le « Premier Symposium Régional sur la Pêche artisanale durable en Méditerranée et en Mer Noire » à Malte en 2013. L’établissement d’une Plateforme Méditerranéenne de la Pêche Artisanale en 2012 est un bon exemple de comment les pêcheurs artisanaux se fédèrent de plus en plus pour obtenir une meilleure reconnaissance de leurs besoins et de leurs demandes. Cependant, plus d’efforts doivent être faits pour renverser le déclin de la pêche artisanale et la rendre pleinement durable.
Le WWF espère que la présente publication contribuera à cet effort commun en montrant que les AMP peuvent bénéficier à la pêche artisanale sur le long terme et représentent un outil important pour le futur, en complément des autres outils régionaux de gestion de la pêche.

Informations

Premier auteur
A. Di Franco, P. Bodilis, C. Piante, G. Di Carlo, P. Thiriet, P. Francour, P. Guidetti
Éditeur
WWF - parc national de Port-Cros
Nombre de pages
135
Nom de la revue
Citation : Di Franco A., Bodilis P., Piante C., G. Di Carlo, Thiriet P., Francour P., Guidetti P. 2014. L’engagement des pêcheurs dans les aires marines protégées de Méditerranée, un élément clé du succès de la gestion de la pêche artisanale. Projet MedPAN Nord. WWF-France. 135 pages.