Insights into the diversity of the biodiversity concept

2014

Site :

  • Autre

Thème :

  • Sciences de la Terre

Type :

  • Article

Mots clés: biodiversité, diversité génétique, diversité spécifique, diversité fonctionnelle, équitabilité, échelle.

Sur la diversité du concept de biodiversité. La biodiversité est un concept multidimensionnel qui englobe la diversité du vivant dans toutes ses dimensions, du gène à l’écosystème. La biodiversité inclut donc la diversité au sein des espèces (diversité génétique), entre espèces (diversité spécifique), entre niveaux taxonomiques supérieurs à l’espèce, du genre au phylum (diversité phylétique), entre écosystèmes et paysages (écodiversité) et la diversité des fonctions que remplissent les espèces au sein des écosystèmes (diversité fonctionnelle). La diversité spécifique est le nombre d’espèces, de l’échelle locale du relevé (diversité ponctuelle) à celle de l’écosystème (diversité α), de l’ensemble des écosystèmes d’une région (diversité γ) ou d’une province biogéographique (diversité ε).

Enfin, la biodiversité peut décrire la distribution d’abondance des espèces (diversité d’hétérogénéité). La diversité β mesure le renouvellement des espèces (ou des taxons supérieurs à l’espèce) entre relevés, écosystèmes ou régions. Cette complexité des niveaux et des échelles, qu’englobe le concept de biodiversité, rend impossible l’utilisation d’une mesure unique pour la décrire. En effet, les mesures de la biodiversité, à ses différents niveaux et échelles, peuvent donner l’impression que les résultats sont contradictoires.

Un impact donné, naturel ou d’origine humaine, peut par exemple accroître la diversité α et diminuer la diversité γ, accroître la diversité d’un taxon et diminuer celle d’un autre taxon; la diversité mesurée au niveau spécifique peut ne pas être en concordance avec celle mesurée à un niveau taxonomique plus élevé. Il est donc naïf, risqué et/ou erroné d’utiliser une seule approche de la biodiversité (il s’agit généralement de la diversité spécifique) pour les besoins de la gestion et de la conservation des milieux naturels.

En outre, il est important de noter que le nombre d’espèces ne traduit absolument pas la valeur d’un habitat: une décharge d’ordures est plus riche en espèces que beaucoup d’habitats à grande valeur patrimoniale.

Informations

Premier auteur
BOUDOURESQUE, Charles-François
Éditeur
Parc national de Port-Cros
Nombre de pages
22
Nom de la revue
Scientific Reports of Port-Cros national Park
Référence
2014 - 28:65-86