Influence des ressources apportées par les goélands leucophées Larus michahellis et les griffes de sorcières Carpobrotus spp. sur la masse corporelle des rats noirs (Rattus rattus) de l’île de Bagaud (Parc National de Port-Cros, France)

2012

Site :

  • Port-Cros

Thèmes :

  • Faune terrestre (Sciences de la vie)
  • Flore terrestre (Sciences de la vie)

Type :

  • Article

Mots-clés: condition corporelle, île méditerranéenne, espèce introduite, ressource d’origine anthropique.

Le climat méditerranéen évolue vers des épisodes de sécheresse de plus en plus fréquents, réduisant la disponibilité des ressources. A l’inverse, l’accroissement de certaines activités humaines fournit indirectement de nouvelles ressources aux populations introduites de rats noirs des îles du bassin méditerranéen. L’objectif de cette étude a été de déterminer le rôle joué par les ressources d’origine anthropique (dérivées des goélands leucophées et des Carpobrotus spp.) et les conditions environnementales (précipitations) sur le taux de croissance et la masse corporelle des rats noirs de l’île de Bagaud, Parc national de Port-Cros, France.

Pour cela, 14 sessions de capture-recapture ont été conduites au cours de deux années successives présentant des conditions environnementales contrastées. Les résultats montrent que le taux de croissance des jeunes rats noirs est plus faible en absence de ressources d’origine anthropique et que les bénéfices apportés par ces ressources sont plus prononcés durant l’année présentant un fort déficit hydrique. Ainsi, la présence de goélands et des taxons Carpobrotus sur les îles méditerranéennes pourrait permettre de stabiliser la dynamique de population des rats noirs sur le long terme. La limitation des effectifs de goélands et l’éradication des Carpobrotus sont recommandées afin de limiter l’impact des rats noirs sur les écosystèmes insulaires.

Informations

Premier auteur
RUFFINO, Lise; VIDAL, Eric
Éditeur
Parc national de Port-Cros
Nombre de pages
12
Nom de la revue
Scientific Reports of Port-Cros national Park
Référence
2012 - 26:195-206