Eléments d’histoire sur l’évolution des rapports du Ministère en charge de l’environnement avec la recherche, dans les parcs nationaux français, entre 1960 et 2006

2016

Sites :

  • Porquerolles
  • Port-Cros

Type :

  • Article

Conseils scientifiques, gouvernance, parcs nationaux, recherche scientifique

L’auteur a été témoin direct et acteur des rapports entre les ministères en charge, en France, de la protection de la nature et donc des parcs nationaux et les milieux scientifiques concernés, tout particulièrement les conseils scientifiques des parcs nationaux, les présidents de conseils scientifiques et les services scientifiques des parcs. Il décrit l’histoire et l’évolution de ces relations entre 1960 et 2006, telles qu’il les a perçues, à partir de ses souvenirs, de ses notes, et surtout de documents dont beaucoup, non effectivement publiés (lettres, circulaires, rapports, procès-verbaux de réunions, etc.) appartiennent à la ‘littérature grise’ et sont donc d’accès difficile, voire périssables. Ces relations ont été modelées par des forces contradictoires, dont le résultat a été une évolution en dents de scie. D’une part, la recherche scientifique, que ce soit sous l’impulsion des services scientifiques internes aux parcs, et/ou des conseils scientifiques, est perçue comme indispensable et incontournable. D’autre part, les scientifiques ont souvent été perçus comme incontrôlables, en raison de leur tradition universitaire de liberté de parole et d’action ; cette méfiance a d’ailleurs été plus le fait des personnels des ministères que des hommes et femmes politiques qui se sont succédés à la tête du Ministère de l’environnement. Enfin, la place des conseils scientifiques dans l’organigramme des parcs nationaux, mal définie au départ, a donné lieu à des interprétations fluctuantes, d’ailleurs considérablement différentes d’un parc à l’autre. Au total, le mot ‘science’ (qu’il soit décliné sous la forme de ‘conseil scientifique’, ‘recherche scientifique’ ou ‘scientifiques’) semble parfois un tabou, à la lecture de nombreux textes et discours officiels. Quoi qu’il en soit, en lissant les hauts et les bas et en considérant le long terme, les rôles respectifs de la recherche, des scientifiques, des conseils scientifiques et des services scientifiques, se sont progressivement dégagés. La Loi de 2006, dite ‘Loi Giran’, malgré les critiques concernant sa gestation et ses décrets d’application, marque une importante clarification et le début d’une nouvelle ère pour les parcs nationaux français. Elle officialise en outre les principes de gouvernance et la place des sciences humaines et sociales, même si certains parcs nationaux n’ont pas attendu cette loi pour mettre en œuvre ces principes.

Informations

Premier auteur
Jean-Pierre RAFFIN
Éditeur
Parc national de Port-Cros
Nombre de pages
25
Nom de la revue
Scientific Reports of Port-Cros National Park
Référence
2016 - 30: 195-219