Définition d’une politique et d’une stratégie globale de gestion concertées  du chlorobionte invasif Caulerpa taxifolia à l’échelle des cœurs et de l’aire maritime adjacente du Parc national de Port-Cros (Provence, France)

2016

Sites :

  • Le Levant
  • Mer
  • Porquerolles
  • Port-Cros

Thème :

  • Flore marine (Sciences de la vie)

Type :

  • Article

Espèce exotique envahissante, Caulerpa taxifolia, éradication, contrôle, stratégie, Port-Cros

Dès sa première observation à Port-Cros en 1994, Caulerpa taxifolia (Vahl) C. Agardh a fait l'objet d'opérations d'éradication. Selon un principe de précaution, l'objectif affiché par le Parc national - garant de la biodiversité terrestre et marine de l'île, de sa protection et de sa gestion - a toujours été que son cœur « historique » ne soit jamais colonisé par cette souche exotique invasive potentiellement dommageable pour l'environnement marin. Au début des années 2000, la principale baie de mouillage de l'île a présenté jusqu'à une centaine de colonies de C. taxifolia. Réparties sur 10 000 m², elles ont nécessité un travail de contrôle et d'éradication conséquent jusqu'en 2006. En ajustant d'années en années les stratégies, la situation a été stabilisée durablement à partir de 2007. Le maintien d'une veille et la réussite des éradications et des stratégies mises en place, depuis, ont permis à l'Etablissement public de conserver les eaux de son cœur « historique » sous contrôle et même semble-t-il exemptes de C. taxifolia depuis fin 2012. Epaulé par des partenaires scientifiques, institutionnels, socioprofessionnels et associatifs, l'Etablissement public a étendu son action aux îles voisines. Certains partenaires ont organisé le même type de campagnes sur des zones incluses depuis 2012 dans l'aire maritime adjacente du Parc national. Leurs résultats sont présentés ici succinctement jusqu'en 2015. Dans cette note, les auteurs définissent aussi les bases d'une politique et d'une stratégie globale de gestion concertées de C. taxifolia à l'échelle des cœurs et de l'aire maritime adjacente du Parc. Ils confirment que le maintien des campagnes de prospection et la mobilisation de leurs acteurs, de partenaires, d'un réseau d'usagers de la mer et d'une logistique annuelle, ajustée aux situations rencontrées, sont la seule garantie pour l'Etablissement public de continuer à prendre les mesures les plus pertinentes pour contrer une possible reprise de la dynamique d'invasion actuellement observée sur plusieurs sites. Certains éléments pourront enfin être utiles au Parc national et à d'autres décideurs ou gestionnaires d'espace naturel confrontés à des problèmes similaires ou souhaitant les anticiper pour mieux les gérer ultérieurement.

Informations

Premier auteur
Alain BARCELO, Jean-Michel COTTALORDA, Marion PEIRACHE, Thomas ABIVEN, Marie-Claire GOMEZ, Rose-Abèle VIVIANI, Hervé BERGERE, Etienne BAUDIN, Eric JULLIAN, Serge MOREAU, Laurent MAXIME, Isabelle MASINSKI, Gilles ESPOSITO, Peggy FOURNIAL, Céline OBADIA, David PONCIN, Jean-Yves FORMENTIN, Éric PIRONNEAU, Marine NIRONI, Bérangère CASALTA, Jean-Philippe MORIN, Michel BARRAL, Charles F. BOUDOURESQUE 
Éditeur
Parc national de Port-Cros
Nombre de pages
20
Nom de la revue
Scientific Reports of Port-Cros National Park
Référence
2016 - 30:45-64